2021
Meet-up – Aquaponie, l’association du datacenter et de la ferme du futur

Meet-up – Aquaponie, l’association du datacenter et de la ferme du futur

Theia-Energy veut développer et construire les premiers DataCenter Eco responsables et fait le choix de la ferme du futur.

Vous connecter au meet-up (direct live via YouTube) : cliquer ici

Théia-Energy à sélectionné un nouveau mode de culture basé sur une double exploitation : l’aquaponie qui est la contraction d’aquaculture (culture de poissons) et d’hydroponie, (culture hors sol).

Intervenant : Patrick Marty, Directeur Recherche et Développement, THEIA ENERGY
Animateur : François Tonic, Datacenter Magazine

Vous pouvez poser vos questions en direct.

En savoir plus

L’aquaponie est un système qui unit la culture de plantes et l’élevage de poissons ; les plantes sont cultivées sur des bacs, irriguées en circuit fermé par de l’eau provenant de bassins d’eau douce où sont élevés des poissons. Des bactéries aérobies issues du substrat transforment l’ammoniaque contenu dans les déjections des poissons en nutriments (nitrates notamment), directement assimilable par la végétation. L’eau purifiée retourne ensuite dans les bassins.

Ce cycle vertueux permet une économie d’eau de plus de 90% par rapport à une culture traditionnelle, des rendements plus que trois fois supérieurs sans utilisation d’engrais ou de pesticides et l’avantage de pouvoir être exploité en milieux industriels ou citadins et répondant directement à des besoins de proximité.
Cette activité est très récente en France au niveau industriel, la Fédération nationale a tout juste 2ans, de nombreux axes de recherches au travers de l’INRA sont en cours et le secteur est encore fragile mais très prometteur. Quelques projets industriels aboutissent et Théia Energy a pré-sélectionné quelques acteurs pour participer à la première Eco Conception et réalisation qui réutilisera une partie de l’Energie de ses futurs DataCenter pour alimenter la ferme.

Une ferme de 5000 m2 pourra produire plus de 100 tonnes de variété de salades, tomates, ou poissons frais qui seront vendues via des circuits courts à proximité de la ferme dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres en périphérie des grandes villes. Sans compter les produits dérivés possibles (filets de poissons fumés, paniers garnis, vente à emporter etc….)