2021
La nécessité de la décarbonation et la responsabilité environnementale impacteront la conception des Data Center de demain

La nécessité de la décarbonation et la responsabilité environnementale impacteront la conception des Data Center de demain

Par Engie

Dans le monde du Data Center, la disponibilité et la fiabilité de l’énergie sont non discutables. Durant ces dernières années, les fondamentaux de la conception de ces sites critiques n’ont pas changé. Ils sont en grande partie un des freins à intégrer les Data Center au sein de feuilles de route plus larges pour une décarbonation concrète avec :

  • La production en grand volume d’énergies vertes décentralisées les alimentant,
  • L’installation et l’utilisation de système de secours opérant sur des énergies renouvelables,
  • Une approche circulaire de l’énergie et en particulier de l’énergie chaude résiduelle ou fatale.

Il est aujourd’hui clef d’approcher de façon disruptive l’énergie consommée par le Data Center et d’établir une réelle opportunité de réutilisation de l’énergie résiduelle chaude.
La mission d’Engie en tant qu’énergéticien et concepteur de Data Center est de proposer et mettre en œuvre cette disruption.

Eric LAMENDOUR
Directeur de l’offre globale Data Center chez ENGIE.

Le moyen classique pour un Data Center d’obtenir son énergie électrique est tout simplement d’être connecté au réseau national. Le simple fait d’admettre comme unique approche le raccordement au réseau national pour leurs besoins énergétique est la raison pour laquelle les Data Center se sont équipés de systèmes de secours. Il faut reconnaitre qu’il n’existe pas de réseau électrique ayant une fiabilité suffisante pour établir le niveau de disponibilité requis aux opérations critiques liées à cette industrie. Aucun réseau électrique national n’est disponible à 100%, sans aucune des perturbations, même les plus courtes et suffisantes pour arrêter un Data center.

Ces contraintes techniques expliquent l’installation des secours qui fiabilisent l’énergie fournie aux équipements informatiques. Ils sont généralement basés sur des groupes électrogènes diesel et des onduleurs. Depuis longtemps, les Data Center ont investi cette production d’énergie sur site et adaptée à leur puissance. Ils assurent cette très haute disponibilité. Ils sont aujourd’hui admis comme des investissements et des coûts d’exploitation non discutables.

De façon complémentaire, ce secteur est dans l’obligation d’établir et de maintenir des compétences spécifiques sur ces équipements énergétiques alors que le métier premier est d’héberger et interconnecter un très grand nombre d’équipements informatiques. Ces compétences sont éloignées des métiers de l’informatique et les ressources humaines nécessaires difficiles à conserver au bon niveau, en compétence et volume – au regard des besoins 24/7 d’un site – mais aussi complexes à adapter aux nécessités et technologies environnementales de demain.

Durant toutes ces années, les Data center ont opéré de cette façon sans autres alternatives. Ce temps est révolu.

S’il est certain que les équipements informatiques ont besoin d’une énergie redondées dont la disponibilité, par cette double alimentation, est de 100%, il est possible aujourd’hui de le réaliser d’une autre façon. Pour être plus responsable vis-à-vis des actifs de production d’énergie qu’il met en œuvre, le Data Center peut aussi se positionner dans une attitude plus en soutien au réseau électrique. L’exploitation et la stabilité de celui-ci est rendu complexe par la transition énergétique zéro carbone sur les nouvelles typologies de production et de localisation des énergies renouvelables. Avec un changement d’attitude, le Data Center peut éviter de continuer à être source de critiques sur ses implantations peu favorables aux problèmes de l’environnement et du voisinage.

Regardons donc ce qui peut être fait différemment.

Dans l’approche proposée, les équipements énergétiques du Data Center font partie d’une micro-grille. Cette micro-grille est conçue et mise en exploitation par un énergéticien dans un accord bilatéral avec l’opérateur du Data Center. Suivant la localisation et les capacités de cette localisation, cette micro-grille inclura une ou plusieurs sources d’énergie renouvelable, que cela soit de l’éolien, du photovoltaïque, du biogaz, mais aussi aujourd’hui de l’hydrogène.

La micro-grille est conçue pour réaliser la double alimentation du Data Center et la haute disponibilité de 100% est garantie par les différents assets de production de celle-dernière, à l’image de ce qui est mis en production au sein d’un Data center actuel.

Sur les assets de production de la micro-grille, le réseau national y est intégré comme une ressource énergétique. Il permet d’assumer la production dans les périodes ou les assets renouvelables locaux ne sont pas productifs. Il permet de supporter l’objectif de renouvelable via des accords d’achats zéro carbone ou Green PPA.

Cet ensemble forme une architecture énergétique complète qui de plus avec les ressources renouvelables locales, forment un système marchant. Celui-ci propose les assets énergétiques de la micro-grille en support au réseau électrique national dans les moments où il en a besoin. Les services ancillaires de la micro-grille apportent alors une contribution majeure à la qualité d’un réseau électrique national. La micro-grille permet une meilleure exploitation des unités de production, un autre choix de technologies et la prépondérance des énergies renouvelables. Elle ne rend plus dormant ces assets énergétiques onéreux. Par son engagement – au sein de cette micro-grille- le Data Center s’insère dans une trajectoire environnementale responsable et partagée, sans risque pour lui-même. Ceci permet le changement de son image actuelle d’électro-intensif peut respectueux de l’environnement et de son voisinage.

Si son énergie fatale est incluse dans un réseau de chaleur via une distribution locale, soit industrielle soit vers une citée ou une communauté urbaine, le Data Center renforce alors encore son apport à la transition énergétique pour en devenir un membre de valeur, compris et bien mieux accepté.

Le concept de micro-grille, les nouvelle capacités et innovation qu’elle apporte, sont certainement disruptif sans pour cela altérer la disponibilité du Data center.

Même si beaucoup seront sceptiques et réfuteront une telle approche, la nécessité de la transition énergétique pour arriver au zéro carbone aboutira à revoir nos habitudes, nos convictions et ancrages. ENGIE est un partenaire de choix pour accompagner les opérateurs de Data Center dans une transition zéro carbone plus large, en tant que partenaire technique et ayant les capacités à investir avec vous, différemment, par cette approche de micro-grille, pour ses atouts indéniables vis-à-vis de la transition zéro carbone.

Tags :