Criteo améliore sa capacité à traiter le « big data » (Huawei)

Criteo améliore sa capacité à traiter le « big data » (Huawei) post thumbnail image

Face à son succès continu, l’entreprise française Criteo, un des leaders mondiaux dans le secteur des technologies, avait besoin de renforcer son réseau. FusionServer s’est révélé être une solution très efficace.

Contexte

Fondée en 2005, Criteo, entreprise technologique d’envergure internationale, aide les annonceurs à générer plus de ventes à travers la publicité à la performance personnalisée, à une échelle mondiale. Ses algorithmes prédictifs propriétaires sont capables de fournir une publicité avec le bon produit, à la bonne personne, au bon moment. En mesurant le retour sur les ventes post-clic, Criteo rend le retour sur investissement transparent et simple à mesurer. L’entreprise traite un volume considérable de données et s’appuie sur un réseau comptant près de dix-sept mille serveurs.

L’entreprise fonctionne autour de la plus importante plateforme Hadoop privée en Europe. Elle consiste en un ensemble de logiciels open source dédiés au stockage de « big data » et à l’exécution d’applications en clusters pour le matériel de base. Elle permet le stockage massif de tous types de données, une capacité de calcul énorme et la possibilité de traiter simultanément un nombre virtuellement illimité de tâches et de projets. Dans le cas de Criteo, la plate-forme Hadoop permet le traitement quotidien de 85 000 tâches.

Challenges

Alors que la vente en ligne continue de gagner de nombreux adeptes, la demande pour les solutions Criteo a connu une croissance exponentielle, entraînant ainsi une forte augmentation du volume de données gérées. Les études ont montré qu’il devenait nécessaire de mettre en place un nouveau cluster Hadoop avant janvier 2015. Matthieu Blumberg, Engineering Director for Infrastructure Operations chez Criteo, déclare :

« Ce que nous avons découvert avec le big data, c’est que plus vous avez de données, plus vous en voulez, et plus il vous en faut. Pour nous, cela signifiait que notre cluster Hadoop existant devenait trop petit pour nos besoins. C’est pourquoi nous avons décidé d’en développer un nouveau. Ce qui nous a également donné l’opportunité de remettre en question toute l’infrastructure et de chercher de nouveaux fournisseurs de matériel. »

Solution

Une demande de proposition (RFP) pour les serveurs supplémentaires a été envoyée à six entreprises, dont Huawei et un partenaire déjà présent chez Criteo. Une liste de trois solutions potentielles a été établie sur la base de leurs réponses. C’est là que Huawei a commencé à se distinguer comme un candidat sérieux. Matthieu Blumberg continue :

« Nous avons été très impressionnés par la proposition de Huawei. Ils avaient clairement fait leur travail et ont démontré une compréhension approfondie de ce que nous faisions avec Hadoop. Non seulement, toutes les réponses données étaient très pertinentes, mais des suggestions alternatives ont été émises pour l’approvisionnement énergétique du serveur, ce qui a clairement montré que leurs employés ont une maîtrise approfondie du fonctionnement d’un cluster Hadoop. »

La solution proposée par Huawei reposait sur son FusionServer, un serveur nouvelle génération à double socket 2U monté en rack. Il permet une extension flexible des ressources et offre des performances de calcul élevées, ce qui constitue un choix idéal pour Internet, le big data, le cloud computing et les applications-clés d’entreprise.

Dans le cadre du processus d’évaluation, Criteo a acheté un lot de dix serveurs à chacun des trois fournisseurs retenus, et a construit un petit cluster Hadoop sur chaque groupe, afin de pouvoir comparer chaque solution. Cet exercice d’analyse comparative évaluait les performances, la capacité à gérer Linux, la consommation énergétique et la prise en charge de pilotes. Criteo a sélectionné Huawei, qui a atteint un score élevé sur l’ensemble des critères. Matthieu Blumberg ajoute :

« FusionServer a fait plus que répondre à nos exigences. Mais ce qui nous a réellement impressionné avec cette entreprise a été sa volonté de nous aider et de répondre à nos questions. Par exemple, nous voulions accéder au disque dur à un niveau que les autres fournisseurs n’étaient pas prêts à permettre. En quelques jours, Huawei nous a fourni facilement les outils dont nous avions besoin pour faire cela. »

Avantages

FusionServer tient largement la comparaison avec ses concurrents. Il offre la densité de disque dur la plus élevée avec une prise en charge de seize disques par serveur, soit un de plus que son rival le plus sérieux. Et la consommation énergétique, inférieure de 20 %, s’est révélée bien meilleure. En outre, ce qui a motivé le choix de Criteo était que la solution Huawei répondait à toutes les demandes tout en conservant des tarifs abordables.

« Après quelques mois d’essai, nous avons décidé que le FusionServer de Huawei méritait de figurer dans notre catalogue mondial, aux côtés du matériel provenant de notre fournisseur principal. Depuis le début de l’année 2016, nous avons donc acheté des serveurs Huawei pour nos sites aux États-Unis, en Europe et dans la région Asie-Pacifique », a déclaré Matthieu Blumberg.

À l’avenir, Criteo voit Huawei comme un probable fournisseur majeur pour les nombreux produits nécessaires à la prise en charge d’un data center moderne, et a d’ailleurs déjà acheté des équipements réseau supplémentaires. Matthieu Blumberg conclut :

« Huawei fournit toute la gamme de produits nécessaires à la mise en place d’un data center puissant. Vous pouvez acheter le conteneur modulaire, les serveurs et les switches réseau à un même fournisseur. Cela constitue une offre très attractive. »

Étiquettes : , ,

Related Post